Réseaux, justement...

  • View Pierre Guillery's profile on LinkedIn

Ecouter Bayrou

Connaître Bayrou

  • Bayrou à la campagne, éleveur de chevaux dans Le Monde 2 du 22 avril 2006 : télécharger le dossier ici.

  • Bayrou à Paris dans Le Point du 9 novembre 2006 : télécharger le dossier ici.

  • Bayrou en famille à Bordères dans Paris Match le 1 juin 2006 : télécharger le dossier ici.

  • Toujours dans Le Point, le 12 janvier 2006, Bayrou le chrétien explique pourquoi il veut une constitution laïque : télécharger le dossier ici.

  • Son parcours politique, dans Le Point du 4 janvier 2007 : télécharger le dossier ici

Ecouter, raisonner

  • Abd Al Malik, C'est du lourd
  • Balbino Medellin, Les voiles se gonflent
  • Sarah McLachlan, Ordinary miracle
  • Rufus Wainwright, Cigarettes and chocolate milk
  • Linda LeMay, C'est que du bois

Devenir Fan

« "Ce garçon a l’air d’aimer son pays plus que son parti" | Accueil | Rifkin : le nucléaire n'a aucun avenir et voici pourquoi »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

FrédéricLN

Article d'autant plus intéressant que, loin d'être un n-ième jus de crâne de journaliste cherchant à annoncer un scoop par jour, l'analyse est soigneusement pesée… et vient d'un des stratèges sarkozystes les plus en vue (sauf erreur de ma part ?).

Il exprime donc, soit une inquiétude déjà présente dans le camp sarkozyste (j'en doute), soit plutôt une forme de reconnaissance que le centre démocrate existe, et que la droite a tout à perdre à le considérer comme un électorat captif.

Arnaud Dassier semble ainsi suggérer à Nicolas Sarkozy et à la droite de reprendre la tactique qui avait réussi à Georges Pompidou à l'élection présidentielle de 1969. Je la rappelle, non pour toi Hervé !, mais pour les plus jeunes ou récents dans le mouvement !

Georges Pompidou avait pour principal rival le candidat du Centre et président par intérim, Alain Poher, à qui des sondages ont donné plus de 30% au premier tour et de 50% au second.

Georges Pompidou a été débattre en direct sur Europe 1 avec le président du groupe des députés du Centre, Jacques Duhamel. Georges Pompidou a accepté, pendant ce débat, l'intégralité des demandes de Jacques Duhamel, obtenant en direct son ralliement (aux dépens du candidat Poher). L'analyse géographique des résultats montre que l'électorat traditionnel du Centre a largement fait défaut à Alain Poher, (dont la majorité des voix sont venues de la gauche anti-communiste et de la droite anti-gaulliste).

Arnaud Dassier laisse entendre dans ses trois derniers paragraphes que Nicolas Sarkozy pourrait réussir le même "coup de campagne", faire croire "qu'il a changé" en devenant plus bayrouiste que Bayrou lui-même. Les sympathisants de François Bayrou, voyant aussi la légendaire désorganisation du Centre, que rappelle Arnaud Dassier (légendaire — c'était déjà le cas en 69 !), pourraient préférer "un pouvoir de droite avec le programme du Centre" à un "président venant du Centre mais sans un appareil prêt à gouverner".

Si c'est le mouvement prévu, gardons en tête le coup suivant… Après cette victoire de Pompidou, l'autorité du gouvernement, effectivement ouvert et progressiste, de Jacques Chaban-Delmas a rapidement été sapé par la majorité, très à droite, de l'Assemblée, puis Chaban a été chassé par le président Pompidou, qui a pu revenir à une orientation conservatrice — et, selon le Centre démocrate de l'époque, affairiste…

Moralité : prenons chez Arnaud Dassier le pronostic de victoire possible, et ajoutons-y la capacité d'initiative et d'organisation qui nous fait souvent défaut !

Akosi

Hadrien dit :j'ai bien enregistre9 ta conmamde pour demain soir, ton burger flottera mollement dans la bie8re en t'attendant. Je ne comprends toujours pas comment on peut manger e7a mais le client est roi!

Asamoah

Bayrou's flirtation with Se9go was cut short so like a jiteld lover, he's now training his guns on Sarko. What a sour-graping bonehead of a loser.Let's focus on the Sarko-Se9go debate.I watched Sarkozy's performance on France 2 (last night) after watching Se9go on the other channel. Sarkozy was more impressive. He has control of figures and facts, never once stooping to resorting to personal below the belt attacks on his rival (which Se9go did by evoking fear, danger, public confrontation, etc. in her diatribes against Sarkozy). Sarkozy will win the televised debate on 2 May. Let's not forget that he's not only a trained lawyer, he's also been a minister with major cabinet porfolios, finance as well as interior.He will puncture Se9go's arguments all the way. Se9go's penchant for a nanny or mummy language, albeit literary stands no chance against a more skillfull and experienced Sarkozy.I'm confident that after the May 2 debate, the gap between the two contenders will be even wider than the latest poll which is 53% for Sarkozy and 47% for Royal.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Mode d'emploi

  • Bienvenu(e) à vous !
    Mes opinions, autour d'une collection d'articles glanés au cours de mes lectures. A propos des réseaux (humains plus que techniques), et depuis début 2006, une teinte politique et écologique. Il y a des "combats" à mener - ou plutôt des gens à convaincre. Le plus "intelligemment" possible.

Sur ma table de lecture