Réseaux, justement...

  • View Pierre Guillery's profile on LinkedIn

Ecouter Bayrou

Connaître Bayrou

  • Bayrou à la campagne, éleveur de chevaux dans Le Monde 2 du 22 avril 2006 : télécharger le dossier ici.

  • Bayrou à Paris dans Le Point du 9 novembre 2006 : télécharger le dossier ici.

  • Bayrou en famille à Bordères dans Paris Match le 1 juin 2006 : télécharger le dossier ici.

  • Toujours dans Le Point, le 12 janvier 2006, Bayrou le chrétien explique pourquoi il veut une constitution laïque : télécharger le dossier ici.

  • Son parcours politique, dans Le Point du 4 janvier 2007 : télécharger le dossier ici

Ecouter, raisonner

  • Abd Al Malik, C'est du lourd
  • Balbino Medellin, Les voiles se gonflent
  • Sarah McLachlan, Ordinary miracle
  • Rufus Wainwright, Cigarettes and chocolate milk
  • Linda LeMay, C'est que du bois

Devenir Fan

« Chapeau, Captain | Accueil | La seconde vie de Quitterie Delmas »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

1cognita

Tous les CAP 21 (sauf ceux qui étaient déjà Modem pur sucre et ont ré-adhérer via CAP 21)semblent n'avoir pu voter dixit la plateforme d'accueil Modem parisienne que j'ai jointe grâce à patience et ténacité.
Je n'ai donc pu obtenir d'identifiants.

Elles étaient désespérées d'avoir à donner la même réponse à tous ceux comme moi, dépités.

Elle a parlé d'un chiffre de 600 concernés et m'a conseillé de me retourner vers Monsieur Parmentier détenteur du fameux fichier non synchronisé.

J.Charles

Oui le vote électronique pour consulter les adhérents,c'est un progrès, je suis 100% pour. Reste à poser les bonnes questions, sinon ces derniers risquent de se lasser très vite...

Matif

Non, le vote par internet n'est PAS un progrès mais bien une régression démocratique car il n'y aucune transparence possible, les votes peuvent être fraudés en grand nombre et de manière invisible.

Voir cette analyse très complète d'un chercheur d'un laboratoire CNRS d'informatique : “Analyse des vulnérabilités de trois modes de vote à distance”
www.sciences.univ-nantes.fr/info/perso/permanents/enguehard/perso/Enguehard_Legalis2008.pdf

Il est important que les militants fassent entendre la voix de la raison à leurs dirigeants fascinés par des techniques qu'ils ne maîtrisent pas. Il est particulièrement amusant de lire que François Bayrou se propose d'expliquer aux obtus ce qu'ils ne comprennent pas, alors qu'il existe des problèmes scientifiques non résolus.

Choisir le vote électronique, c'est faire une croix sur la transparence, ce qui veut dire accepter d'avoir un simulacre d'élections qui n'ont plus rien de démocratiques.

Pierre Guillery

Après lecture je considère que l'analyse que vous citez est "à charge," rédigée par Chantal Enguehard qui ne cache pas ses convictions sur AgoraxVox, par exemple (http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=13996). Je n'ai trouvé dans ce travail aucun élément appuyant l'argument. Rien de scientifique là-dedans, sauf le format du document et le fait que la dame travaille dans une université. Mais peut être ai-je mal lu ?

Puisqu'on parle de risque, que pense Mme Enguehard du fait que le fisc trouve que le Net permet des procédures électroniques suffisamment sécurisées pour eux ?

Quoiqu'il en soit, il m'est avis qu'il faut mettre tout ça en perspective. Le vote propre et idéal n'existe pas, dans ce sens ou géré par les humains il est par définition susceptible d'être "perturbé". Mettons que le risque soit effectivement plus grand avec le e-vote. Mettons. Alors qu'est ce qui est préférable ? Un parti où les gens votent rarement parce que c'est compliqué, lourd et cher avec un "vote pur" quand il arrive ? Ou alors un parti où l'on vote plus souvent avec un peu plus de risque ?

Et puis quid d'un autre problème, récurrent dans les partis, celui des inscriptions sur les listes (voir Tibéri, tiens) ? Il est beaucoup plus facile de bidouiller des listes dans l'environnement "papier" qu'électroniquement. Et ça arrive souvent. Alors, même si les assesseurs sont vigilants, le vote est impur - mais il trouvera sans doute grâce aux yeux de C.Enguehard parce qu'il n'est pas électronique...

Le mieux est l'ennemi du bien, Matif. Et ceux qui haïssent la technologie (ou qui en on peur) on déjà perdu la bataille - au moins dans tout ce qui n'est pas scrutin "publics". Rendez-vous dans cinq ans.

Toujours est il qu'au Modem, les choses sont lancées.

Matif

Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire l'article que j'avais mentionné.

Voici quelques compléments (la première remarque devrait attiser votre curiosité intellectuelle) :

1 - Le fisc connaît de nombreux problèmes dû à l'usage de l'électronique, comme les banques (les fraudes par internet augmentent régulièrement), mais quand il s'agit d'argent tout est tracé, rien n'est anonyme : il est possible de localiser les erreurs et de les corriger, et c'est ce qui est fait.
Le vote électronique anonyme n'est en rien comparable aux procédures bancaires et fiscales disponibles en ligne.
Cette comparaison avec les banques est très courante car les sociétés qui vendent du vote électronique sont issues du milieu bancaire. Le vote électronique leur sert de terrain de pub pour leurs activités bancaires. Ainsi fait ID Quantique avec le vote par internet dans le canton de Genève (voir Schneier on Security: Switzerland Protects its Vote with Quantum Cryptography - http://www.schneier.com/blog/archives/2007/10/switzerland_pro.html)

2 - L'article de Mme Enguehard a été publié par la revue Legalis.net après validation, comme toutes les publications scientifiques. Peut-être ne connaissez-vous pas suffisamment le domaine pour juger de sa qualité ?

3 - Je vous prie d'avoir l'obligeance de ne pas faire un procès d'intention à Mme Enguehard : à la lecture de son CV, il est malhonnête de penser qu'elle puisse "avoir peur" d'une technologie au sein de laquelle elle évolue depuis plus de 20 ans. Pensez-vous la même chose de M. Schneier qui semble aussi "à charge" contre le vote par internet ? Pensez-vous que l'ASTI (5000 membres informaticiens - http://asti.asso.fr/archives/archives-2007/communique-vote-electronique) "a peur" ?
Le fait que de nombreux scientifiques alertent sur ce sujet devrait attirer votre attention.

4 - sur les questions de gestion des listes et de la nécessité de vote nombreux (mais peut-être non sincères), je ne peux vous répondre. Je vous suggère de vous adresser aux chercheurs qui travaillent dans ce domaine et qui, fonctionnaires, sont au service de la nation.

5 - je vous suggère de peser le risque politique de faire passer M. Bayrou pour un homme politique inconstant aux yeux de ses électeurs (je vous renvoie aux échanges sur la page http://www.francedemocrate.info/spip.php?article659#nb1)

6 - et une petite question d'éthique pour finir : est-ce vraiment sans conséquence d'habituer les militants d'un parti à voter sans aucune transparence et à trouver cela normal ? La transparence est la pierre angulaire des élections (OSCE).

Merci de votre ouverture pour le débat.

Cordialement, LM

Pierre Guillery

@ LM : merci pour les arguments, mais je ne change pas mes idées.

Je "fonctionne" dans le monde Internet depuis 20 ans, et je sais me forger une opinion seul. Un avis "peer-group validé " vaut autant que la connaissance collective des valideurs ; par ailleurs, ce genre d'avis est la plus sure manière de figer les choses au niveau de l'avis collectif du groupe. Par aileurs, ne faite pas dire à Bruce Schneier ce qu'il n'a pas dit...

Vos réponses sont intéressantes mais auto-centrées : parfois les experts ont tort, et il se trouve qu'ils ont souvent des "opinions" eux aussi. Enfin, vous ne savez que dire sur la problématique de gestion des listes électorales - pourtant elle est centrale. Et non, je n'irai pas demander aux experts ce qu'ils en pensent.

Note : je n'ai rien contre les experts, j'en fréquente beaucoup. Du style Schneier, qui sont ouverts. Et d'autres, qui n'ont pas intégré le fait qu'ils vivent dans un monde sans compartiments.

Pour continuer : veuillez définir "la transparence" à laquelle vous faites référence au point 6. Dans quel monde s'entend t'elle ?

A tout de suite ! :)

Matif

Je vous répondrai demain.

Avez-vous lu l'article de Schneier que j'ai indiqué ? Il y exprime clairement son aversion pour le vote par internet.

LM

Matif

La transparence

Tout est dit dans le mot "scrutin", synonyme d'élection : "scrutin" vient du latin scrutinium, action de fouiller, qui a donné aussi le mot "scruter" dont les synonymes sont regarder, examiner, inspecter, observer.

La transparence s'entend dans le monde réel (et non dans le monde virtuel). C'est la garantie que les scrutateurs pourront s'assurer directement (sans intermédiaire) que les élections se déroulent bien.
La transparence permet aux électeurs d'avoir confiance dans le système électoral, c'est la confiance des électeurs dans le système électoral qui garantit la légitimité des élus.

Sans transparence la confiance se fragilise. Les conséquences apparaissent en cas de contestation des résultats : les électeurs doutent du résultat car ils n'ont pas pu contrôler le bon déroulement des élections, les élus sont contestés dans leur légitimité et ne peuvent gouverner sereinement.

Avec un vote par internet il n'y a aucune transparence directe possible pour le moment, et donc aucune possibilité de détecter la plupart des fraudes ou dysfonctionnement.

Démocratie92

Le Modem s'était prononcé contre le voté électronique, opaque et mettant les citoyens à l'écart. Je vois que c'est le revirement. Par conséquent, revirement pour moi aussi, fini le vote modem. Ma décision peut paraître légère, mais la transparence des élections est la base de la démocratie. Ce n'est donc pas négociable pour moi !

Démocratie92

8 mars 2007, François Bayrou (UDF) : « il faut suspendre toute utilisation »
François Bayrou, parlant à la fois des ordinateurs de vote et du vote par Internet, a déclaré à Politis : « il faut refuser cette évolution et suspendre toute utilisation ». Il se base entre autre sur le rapport de François Pellegrini concernant l’élection par Internet de l’AFE (Assemblée des Français de l’Étranger).
Politis du 8 mars (accès payant).

Elizabeth

Please may be intersting if I live here the text of the innevrett of Gerald Batten to European Parliament concerning Human Rights and "Prodi our Men"? Seems that is waited a video partecipation of Prodi to a Madame Royale Convention. It seems to me not to be a beautifull things.G.Schiavi from RomaGERARD BATTEN MEP MATTERS OF POLITICAL IMPORTANCE'60 SECOND SPEECH TO EUROPEAN PARLIAMENT25th April 2007Joint Debate - Human Rights in the World in 2006 and the EU's policy on the matter.On the subject of Human Rights I would like to draw attention to the plight of a political prisoner in the European Union.He has been imprisoned in Rome for the last four months.He is now in poor health both physically and mentally.He is being held without prospect of release or trial to try and break his will in an attempt to force him to sign false confessions against himself and others.His name is Mario Scaramella, and his alleged offences are contrived accusations without foundation.Mr Scaramella was of course the man who went to London in November 2006 to warn Alexander Litvinenko that he was about to be murdered.Mr Scaramella and Mr Litvinenko had both been associated with the Mitrokhin Commission investigating links between Italian politicians and the KGB.Mr Scaramella should be released and returned to his family immediately pending any trial.

Chie

Comments on this blog have turned into high farce. We have Americans pnasiirg Sarkozy's claim of the rhetoric of Royal threatening democracy when their own democracy has been subverted by a junta that has stolen two elections and debauched the US' vaunted constitutional structures.Sarkozy's delicate sensibilities are offended when Royal is distilling his past performance?The man who threatened Minister for Equal Opportunity Azouz Begag (Sarkozy's entourage call him their 'token Arab' Cabinet member) with 'I'll smash your face', calling him an arsehole and a bastard. The man who has presided over the burgling of his rival Royal's apartment.The man who has escalated the tension in the banlieues by dictating a reversion to an aggressive police culture, and by using agents provocateurs to inflame violence. By chance, I happened to be crossing the Seine from the Marais on the morning of 25 September last. What seemed like the entire Paris police force was lined up for action (to the chagrin of commuters). Turned out that they were headed for the Tarterets housing estate in Corbeil-Essones, supposedly seeking the culprits of an earlier attack on police. Outcome? a handful of token arrests, and a huge waste of public resources. Local elected officials described the affair rightly as a media circus beatup - which it was as the media had turned up in droves as Sarkozy's invitation. This is a man of sobriety? Remember that a huge percentage of Sarkozy's own coalition despise him. And that the mild-mannered Bayrou publicly captured the essence of his character much earlier than did Royal.As for alden's claim that the French media is in thrall to the PS! There's a parallel universe here. I note that Sarkozy wants to privatise (amongst other things) the SNCF. Brilliant! No doubt he has the disastrous privatised British rail network in mind as the way to go. THe man is a genius.The only hope is that Sarkozy softens as he settles into the plush upholstery of the Elysee, and that he is constrained by an inevitably more balanced government.Sayonara - more instructive outlets becone.

Jose

CotewestIt is Sego who is using fear and threatening viecnole, nor Mr. Sarkozy.Sego is also very attached to the Mafia-like unions in France.So you should be voting for Sarkozy!CheersPS The tactic used by Le Parisien to muzzle Sarkozy's interview is another example of the servitude of the press in this country to the PS and other factions of the wacko left. How does a revolutionary movement (what the PS is supposed to be) control the press? Answer: By not being revolutionary at all and by being the ESTABLISHMENT....not quite the dreams May '68 was made of eh??

Sanjay

, if the very unlikely did occur, and France was actktaed on the eve of the election, I would imagine that politcally speaking, it would help Sarkozy, as polls show that the French trust him more in times of crisis.Hillblogger, although I'm not as big a Sarkozy supporter as your blog, I have to agree that Sarkozy can win hands down. However, if Royal can somehow pull off a female-victimization shtick she might make it a draw. By the way, check out this . Preview? Boz

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Mode d'emploi

  • Bienvenu(e) à vous !
    Mes opinions, autour d'une collection d'articles glanés au cours de mes lectures. A propos des réseaux (humains plus que techniques), et depuis début 2006, une teinte politique et écologique. Il y a des "combats" à mener - ou plutôt des gens à convaincre. Le plus "intelligemment" possible.

Sur ma table de lecture